Economie et emploi

Quelques chiffres...

Le canton du Jura compte 4697 entreprises pour un total de 37'000 postes de travail.
Le secteur tertiaire y est représenté à 45%, le secondaire à 47% et le primaire à 8%.
L'économie jurassienne est principalement composée de PME locales et internationales.
Les secteurs d'activité représentés sont : l'horlogerie, de la fabrication des composants au montage des mouvements, la microtechnique, dans les domaines de la mécanique de précision, du médical et de l'électronique.

Les principales marques et entreprises hologères du canton du Jura sont :

  • Maurice Lacroix à Saignelégier
  • Richard Mille aux Breuleux
  • Louis Erard au Noirmont
  • Paul Picot au Noirmont
  • Victorinox Watch à Porrentruy
  • Edox aux Genevez
  • Swatch, 2013, nouveau site à Boncourt et création de 700 emplois.
  • Tag Heuer, 2013, construction d'un nouveau site à Chevenez et création d'une centaine d'emplois.
  • Cartier, courant 2015, nouveau site à Glovelier avec à la clé 180 postes à créer.
  • Fossil, courant 2015, construction d'un site de fabrication de montres à Glovelier, une centaine d'emplois seront créés.

La tradition et l'excellence horlogères sont toujours fortement représentées dans le canton du Jura. Cependant, d'autres compétences ont pu se développer, notamment dans les domaines du tabac (British American Tobacco SA), l'automation (Clinical Laboratory Automation), la construction métallique (Hevron), la fonte (vonRoll casting SA), le couteau (Victorinox SA), la machine-outil (Willemin-Macodel SA), l'électronique ( Préci-Dip SA), la microtechnique de précision pour le secteur médical et horloger avec un nouveau site à Bonfol et une centaine de  nouveaux 'emplois à la clé (MPS Micro Precision), grâce à une main d'oeuvre hautement qualifiée et formée.

 

Pour autant, diversifier le tissu économique jurassien est un défi que le canton du Jura est en passe de réussir. Sa situation géographique exceptionnelle (Bâle-Bienne-Neuchâtel-France-Allemagne) et son territoire (838 km2 et 70'000 habitants contre 518 km2 pour Bâle-Campagne et ses 275'536 habitants selon les chiffres de 2011) constituent des atouts qui favorisent l'implantation de nouvelles entreprises.

Le canton du Jura dispose à l'heure actuelle d'environ 130 ha de terrains libres à disposition des entreprises, soit l'équivalent de  230 terrains de foot, pour un prix moyen de CHF 100.--à CHF 160.--le m2 viabilisé.


 

 

Fiscalité pour les NEI

Le canton du Jura a introduit un nouveau statut fiscal pour les " Nouvelles Entreprises Innovantes " (NEI) qui favorise l'entreprise, mais également l'investisseur par une imposition séparée. Concrètement, la loi entrée en vigueur le 1er février 2013, permet à chaque personne morale nouvellement créée qui développe un nouveau concept (technique, produit, processus) de solliciter le statut NEI.

L'avantage fiscal de cette nouvelle entité est remarquable sur le court et moyen terme, car l'entreprise peut échelonner son investissement sur dix ans et bénéficer d'une exonération fiscale de l'impôt sur le bénéfice et le capital d'autant.

L'investisseur privé qui injecte des capitaux dans une entreprise sous statut NEI, (la sienne ou celle d'un tiers) verra quant à lui sa facture fiscale diminuer pour autant qu'il investisse au minimum CHF 20'000.--par année dans l'entreprise.

L'imposition des revenus investis dans la NEI sera de l'ordre de 2% (Etat, commune et paroisse), le revenu imposable restant sera imposé selon le barème ordinaire.

 

source: le Jura aujourd'hui-économie RCJU
source :  Aménagement du territoire, zones d'activités et friches RCJU